Pierre Barbaud - Musique Algorithmique

Pierre Barbaud
Musique Algorithmique

Réf : TI 11-90 - Durée : 52' 43"
  1. Mu-Joken - 8' 54"
  2. Saturnia Tellus - 17' 29"
  3. Apfelsextett - 14' 33"
  4. Hortulus coelicus - 11' 21"
Mu-Joken (1968)
Ensemble GERM
Direction P. Mariétan


Musique arride. Pierre Barbaud est un pur; il se refuse à modifier quoi que ce soit aux résultats que la machine, à partir du programme, choisit sur une base aléatoire; pour Barbaud, hauteur et durée sont les seuls paramètres musicaux, il refuse tout ce qui rajoute à la musique "un supplément d'état d'âme." - PB.
Saturnia Tellus (1980)
Bande magnétique réalisée à l'INRIA
Montage P Mariétan


provient de l'exploitation d'un programme de calcul électronique destiné à élaborer des partitions comportant au plus 9 instruments explorant le continuum sonore. Par "instrument", on entend un timbre scientifiquement défini par un certain nombre de données (harmoniques, enveloppe, etc...)
Au programme de composition succède un programme d'échantillonnage a 1/20 000ème de seconde permettant la conversion numérique-analogique et l'enregistrement du résultat. Cette œuvre a été réalisée à l'Institut National de Recherche en Informatique et Automatique. Elle a été l'objet d'une commande de l'Etat sollicitée par le GERM. PB.
Apfelsextett (1977)
Elèves de l'Ecole d'Archet Tibor Varga
Direction P. Mariétan

Année du deux cent cinquantième anniversaire de la mort de NEWTON. George Charbonnier, producteur de la Radio est chargé de l'émission sur la mort de Newton. Il décide de passer commande à plusieurs compositeurs dont Pierre Barbaud pour commémorer l'événement.
Comme le concept de pomme (Apfel) est lié au folklore Newtonien, Pierre Barbaud décide de faire allusion à ce fruit dans le titre.
Ecrit pour deux violons, deux altos, deux violoncelles. Pierre Barbaud décide d'écrire cette pièce de faon traditionnelle pendant ses vacances d'été sur la côte sud de l'Espagne.
Novembre 1977 l'Apfelsextett terminé est enregistré à la radio sous la direction de Michel Philippot.
Décembre 1983 : il est à Paris au programme du GERM sous la direction de Pierre Mariétan. PB.
Hortulus coelicus (1975)
Ensemble Instrumental de Musique Contemporaine de Paris
Direction K Simonovitch

Contrairement à ce qu'on pourrait croire, cette pièce n'a pas été écrite par un ordinateur. On a, bien entendu, pour l'élaborer, injecté de l'aléatoire au sein d'un corps de règles préétablies, ainsi que cela se fait un peu partout depuis que nous en avons lancé la mode en 1958, mais on l'a fait en dilettante, et je crois bien devoir confesser que les règles étaient mouvantes et provisoires, que l'on avait la plupart du temps oublié le lendemain celles qui servaient la veille, qu'on en érigeait enfin de nouvelles en cours de route, lorsque celles qu'on aurait dû appliquer n'offraient que des solutions jugées, sans doute à tort, peu convaincantes. Quoi qu'il en soit, cela doit être de la musique, puisque, malgré qu'on en ait, cela doit passer par l'oreille. PB.